A7i

A7i

La MISCA souligne son rôle dans le processus électoral en Centrafrique

  [La rédaction|Mis à jour|4 juillet 2014]

 mokoko.png
 

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Centrafrique (MISCA) ne s’occupe pas seulement des questions sécuritaires mais a aussi « la charge de suivre le processus électoral et d’apporter le concours nécessaire qu’il faut », a déclaré jeudi le chef de la mission onusienne, le général Jean Marie Michel Mokoko.

S’exprimant au sortir d’une séance de travail avec le bureau de l’autorité nationale des élections conduit par son président Dieudonné Kombot Yaya, au siège de l’institution électorale à Bangui, le général Mokoko s’est réjoui des avancées opérées par l’Agence nationale des élections (ANE), ajoutant toutefois qu’il reste encore beaucoup à faire.

Selon une source proche de l’ANE, le chef de la MISCA est venu présenter à son hôte le nouveau responsable de la section élection de la MISCA et en même temps échanger avec lui sur leurs missions respectives dont le dénominateur commun est l’organisation des élections.

Le général Jean Marie Michel Mokoko est en service à Bangui depuis le 19 décembre 2013.

 

 ©APA



04/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres