A7i

A7i

Centrafrique : vers la levée de la suspension du processus de Kimberley

 La rédaction|Mis à jour|19/06/2014]

 

 kyberley.png

La République centrafricaine s’achemine vers la levée de la suspension du processus de Kimberley de certification des diamants, une sanction prise à son encontre au lendemain du putsch de 24 mars 2013, a déclaré le ministre des Mines et de l’Energie.
Olivier Malibangar qui s’adressait à la presse locale, mardi à Bangui, a conduit récemment une délégation d’experts centrafricains à la Commission d’Intercession du Processus de Kimberley de Shangai

 »Grâce au travail que nous avons mené, nous avons réussi à convaincre le processus du bien-fondé de la levée de cette sanction. Et nous nous acheminons progressivement vers les dernières étapes devant permettre la prise de cette décision », a déclaré, mardi à la presse locale, le ministre des Mines qui faisait le compte-rendu de sa mission effectuée à Shangaï.

‘’Pour preuve que, nos plaidoyers ont porté de fruits, a ajouté le membre du gouvernement la commission va commanditer une mission en Centrafrique pour vérifier les véracités des bonnes évolutions enregistrées. Et c’est sur le rapport que va produire cette mission que la sanction sera donc prononcée ».

‘’Le seul point qui reste à traiter c’est l’aspect sécuritaire », a-t-il relevé, assurant que le gouvernement s’y attèlera avec les forces étrangères déployées en Centrafrique.

Selon M Malibangar, l’évolution enregistrée se situe à plusieurs niveaux, notamment l’aspect sécuritaire et le redéploiement en province des services civils et militaires du ministère des Mines pour la normalisation du fonctionnement interne de l’administration minière.

 

  © APA



19/06/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres