A7i

A7i

Centrafrique : le PCDI un nouveau parti se positionne

 

 

Le député de Paoua Timoléon Mbaïkoua a lancé officiellement ce 24 novembre à Bangui les activités du Parti Centrafricain pour le Développement Intégré (PCDI). Il entend relever les défis de la gouvernance que selon lui ne sont pas respectés par le gouvernement.

Le président du PCDI précise ses critiques à l’exécutif  :"On ne peut plus gouverner un peuple violenté et meurtri par un passé récent comme dans le vieux beau temps. On ne peut plus gouverner un peuple désormais vigilant, responsable et mature comme dans le vieux beau temps. On ne peut plus gouverner un peuple ambitieux, conscient de son retard comparativement aux autres peuples et déterminé à prendre son destin en main. On ne peut plus promettre au peuple le changement et lui servir les mêmes pratiques d'hier. Le centrafricain sont exaspérés et poussés à la révolte comme dans le passé »

Timoléon Mbaïkoua n'en est pas resté là. "On ne peut plus répéter à notre peuple que sa terre regorge de minéraux et en même temps de vivre dans la misère et la pauvreté. On ne peut plus proclamer à notre peuple sa liberté et sa souveraineté et lui démontrer au quotidien notre incapacité à peser sur le cours de son destin".

Le leader du PCDI souhaite une autre gouvernance. "Oui, il est bien de gouverner autrement. Le projet politique est celui du rassemblement pour la consolidation de la démocratie, de la paix et du développement de la République Centrafricaine" a-t-il conclu.

La création de ce nouveau parti survient dans le contexte de mi-mandat du Président Faustin Archange Touadéra. Les partis politiques se positionnent déjà en prévision des échéances électorales de 2021.

©ndekeluka?publié le dimanche 25 novembre 2018

 

 



29/11/2018

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres