A7i

A7i

Burundi: L'ex-chef d'état-major affirme avoir destitué Pierre Nkurunziza

 GENERAL NYANOMBET.png

Le général Godefroid Niyombaré arrive à la RPA, le 13 mai au soir.

 [La rédaction|Mis à jour| 14 mai 2015 ]

Après les contestations de son troisième mandat au niveau national, le Président Nkurunziza’s doit faire face aux réactions sur plan international.

Au Burundi, la situation évolue rapidement ce mercredi. Alors qu'en Tanzanie, un sommet réunit plusieurs chefs d'Etat pour faire le point sur la crise qui secoue le pays, à Bujumbura, l'ex-chef d'état-major, Godefroid Niyombaré, annonce sur une radio privée la destitution du président Pierre Nkurunziza. La capitale burundaise est le théâtre depuis plusieurs semaines de manifestations contre le président et sa candidature à un troisième mandat.

Les heures sont données en temps universel (TU),

12h40 : les manifestants chantent l'hymne national, selon notre envoyée spéciale à Bujumbura, Sonia Rolley.

12h37 : sur RFI, le correspondant à Dar es-Salaam, fait part d'une forte agitation en Tanzanie où doit avoir lieu un sommet sur la crise au Burundi. La cérémonie d'ouverture n'a pas eu lieu comme prévu et personne n'a encore vu Pierre Nkurunziza qui devait participer à cette rencontre. Les différents membres des délégations sont tous au téléphone et tentent d'avoir des informations sur la situation sur le terrain.

12h35 : les connexions Internet sont difficiles à Bujumbura.

12h33 : sur son compte Twitter, la présidence burundaise annonce que la situation est maîtrisée et qu'il n'y a pas de coup d'Etat.

12h30 : des milliers de manifestants tentent de converger vers le centre-ville.

12h20 : des tirs sont toujours entendus vers la radio nationale. Des centaines de manifestants sont bloqués à proximité par des militaires.

12h : des militaires sont déployés autour de la radiotélévision publique à Bujumbura. Des militaires qui se disent fidèles au régime de Nkurunziza, selon notre envoyée spéciale sur place.

11h30: cette déclaration a immédiatement déclenché des tirs nourris dans le centre de la capitale.

La nouvelle a fait l'effetun coup de tonnerre ce mercredi au Burundi lorsque l'ancien chef d'état-major a annoncé sur la radio privée Isangarino, la destitution du président Pierre Nkurunziza. Il déclare observer « avec désolation les violences, le cynisme qui ont caractérisé Pierre Nkurunziza ». « Les forces de sécurité décident de prendre la destinée du pays en main, Nkurunziza est destitué », a-t'il ajouté.

Godefroid Niyombaré dit s'exprimer au nom du Comité pour le rétablissement de la concorde nationale. Impossible de savoir pour l'instant s'il est suivi par l'armée.

Le général Godefroid Niyombaré est un ancien chef d'Etat major, ancien chef également des services secrets burundais. Ces derniers mois, il était encore conseiller à la présidence, mais en février, le général Godefroid Niyombaré a été limogé en raison, selon certaines sources, de son opposition à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Le président burundais se trouve actuellement à Dar es-Salaam en Tanzanie pour un sommet sur la crise qui secoue justement le Burundi.

 

©RFI



14/05/2015

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres