A7i

A7i

Bangui : Le CNT décide de créer une commission d’enquête sur le don angolais

 [ Par  Sylvestre Sokambi |Mis à jour|samedi 18 octobre 2014 ]

 csp1.jpg
Le Conseil National de Transition (CNT) a décidé de créer une commission parlementaire d’enquête sur le don angolais. L’annonce a été faite au début de l’après-midi par son président Alexandre Ferdinand N’Guendet à la fin de l’interpellation du Premier Ministre Mahamat Kamoun.

« Les explications données par le premier ministre montrent que les questions sur le don angolais n’ont pas trouvé des réponses. Le Conseil National de Transition décide de créer une commission parlementaire sur cette affaire », a déclaré Alexandre Ferdinand N’Guendet dans le discours qu’il a prononcé à la fin de l’interpellation du Premier Ministre.

Le président du CNT a précisé que cette commission sera chargée de faire toute la lumière sur la gestion du don angolais.

Peu avant cette annonce, le Premier Ministre Mahamat Kamoun, répondant aux conseillers nationaux, s’était dit opposer à la création de cette commission. « Depuis hier, nous avons vu comment les conseillers nationaux ont abordé la question relative au don angolais. Beaucoup ont déjà une position tranchée. Une commission parlementaire d’enquête ne sera pas impartiale », a-t-il soutenu.

Le chef du gouvernement centrafricain avait opté pour la saisine de la cour des comptes. « Face à toute la passion qui entoure ce dossier au niveau du parlement et par souci de transparence, nous recommandons la saisine de la cour des comptes qui pourra faire toute la lumière sur cette affaire qui pollue l’atmosphère depuis plusieurs jours » a-t-il noté.

Mahamat Kamoun est resté droit sur la gestion du don angolais dont une partie serait détournée. « Au-delà de la question de procédure, le don angolais n’a pas été détourné. Ce sont des Centrafricains, ce sont des institutions de la République qui ont bénéficié  de ces fonds. Il n’y a pas eu détournement, il n’y a pas de malversation financière », selon Mahamat Kamoun.

L’annonce de la création d’une commission parlementaire d’enquête prolonge le débat sur le don angolais.

C’est la première fois que le Premier Ministre Mahamat Kamoun, nommé le 10 aout dernier se présente devant les conseillers nationaux. Cette interpellation s’est faite alors que le chef du gouvernement n’a pas encore présenté sa politique générale au CNT, comme le veut la Charte Constitutionnelle de Transition. 

 

©rjdhrca



18/10/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres