A7i

A7i

Angola: L'Angola réitère sa disponibilité d'appuyer le processus de paix en RCA

 [La rédaction|Mis à jour|9 Juillet 2014]

dossantoscsp.png
 

L'Angola réitère la disponibilité d'appuyer le processus de paix en République Centrafricaine (RCA), a déclaré, lundi à Addis-Abeba, en Ethiopie, le ministre angolais des Relations Extérieures, Georges Chikoti, indique un communiqué parvenu à l'Agence Angola Presse (Angop).

Le gouvernant, qui a participe lundi à la Vème réunion du Groupe International de Contact sur la RCA (GIC-RCA), ténue dans la capitale éthiopienne, a déclaré que l'Angola, en qualité de membre de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) et de président en exercice de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL), a contribué pour aider la RCA à sortir de l'actuelle crise.

Selon lui, cette crise, par sa dimension et ses implications, constitue une véritable menace à la Paix et à la Sécurité de ce pays et de la sous-région, et compromet les efforts de développement que les Etats qui l'intègrent et travaillent dans le cadre de la CEEAC.

Les efforts que les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEEAC ont déployé visent à trouver une solution durable pour mettre fin au conflit en RCA et, en même temps, lancer un vibrant appel à la communauté internationale pour un grand appui au processus de transition en cours.

En réponse à l'intervention du ministre Georges Chikoti, le commissaire en chef de la Commission de Paix et Sécurité de l'Union Africaine et co-président de la Vème réunion du GIC-RCA, l'ambassadeur algérien, Ismail Chergui, a salué les efforts déployés par l'Angola dans le processus de Paix de la RCA et l'a qualifié de "positif".

A la réunion du GIC-RCA qui s'est terminée le même jour, les participants ont adopté des conclusions finales, comme la réalisation d'un Forum pour la Réconciliation Nationale et le dialogue politique à Brazzaville, qui aura lieu du 21 au 23 juillet 2014, sous l'égide du médiateur de la CEEAC, pour la crise en RCA, le président congolais, Denis Sassou Nguesso et le début des consultations entre le médiateur de la CEEAC et le G8-RCA pour la préparation d'un budget et la fin d'autres aspects techniques du cadre du Forum.

Les participants ont appelé la communauté internationale à contribuer au financement du Forum et d'autres activités, et ont félicité l'Angola d'avoir réalisé le sommet Tripartite avec le Congo et le Tchad, à Luanda, le 9 juin dernier, en marge du 23ème sommet ordinaire de l'Union Africaine (UA), et l'aide financière que les pays de la Région continuent à apporter à la RCA.

La situation de Paix et Sécurité en RCA est toujours fragile, d'où l'urgence d'entamer le processus de réconciliation entre Centrafricains, le dialogue politique, restaurer l'administration de l'Etat et consolider leur propre processus de transition, réformer les forces de défense et sécurité, réorganiser les Forces Armées Centrafricaines (FACA) et réaliser les élections libres, justes, transparentes et démocratiques.

La Vème Réunion du GIC-RCA a connu la présence de quelques partenaires internationaux au processus de paix en RCA, notamment, l'Union Africaine, l'Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l'Australie, entre autres, qui a contribué aux ressources financières ou logistique pour l'appui aux activités de la Mission Internationale de Solidarité Centrafricaine (MISCA).

La VIème réunion du GIC-RCA pourra se réaliser à Bangui, en octobre prochain.

 

©AA



09/07/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 540 autres membres